19/01 : LE 13H DE AUDREY FERRAND @ RESTORE

Deciphering the intestinal epithelium regulation : a multidisciplinary approach

I obtained in 2004 a PhD in Pharmacology from the University of Toulouse. My research interest in the laboratory of Digestive Biology (INSERM U531) was to decipher the signaling pathways involved in the initiation of colon and pancreas cancers.

In 2005, I joined the laboratory of Jeffrey Settleman at the Massachusetts General Hospital (MGH) Cancer Center, Harvard Medical School, in Boston (USA) where I characterized the differential drug response of mutated EGFR in non-small cell lung cancer. In 2006, I moved to the Surgery Department of the University of Melbourne (Australia) where I identified the crucial role of gastrin precursors in the tumor-initiating capacity of CD133-positive colon cancer cells.  In 2009, I have been recruited as a junior assistant professor (INSERM CRCN) to establish a research program aiming to identify therapeutic targets in colorectal cancer.

Since 2018, I lead a research group at the IRSD (Institut de Recherche en Santé Digestive) studying the interactions between the intestinal epithelium and the environment, either luminal or stromal. By combining morphological, functional, pharmacological and microfluidic approaches to 3D cell primocultures of colorectal organoids and fibroblasts, we study the interactions between the intestinal epithelium and the fibroblasts in the context of inflammatory bowel diseases and the risk of tumorigenesis.

Pour en apprendre davantage

CR1 INSERM, Institut de Recherche en Santé Digestive,

INSERM u1220, INRA u1416, Université Paul Sabatier, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, Toulouse.

12/01 : LE 13H DE CHRISTOPHE PELLEFIGUES @ RESTORE

Contrôle de la résolution de l'inflammation par les basophiles dans un modèle de lésion cutanée chez la souris âgée

Pro-resolution M2-like macrophages are critical for wound healing. Aging-associated systemic chronic inflammation alters their functions and favors the development of chronic wounds, a major morbidity in elderly patients. Basophils, rare circulating granulocytes known for their pro-inflammatory roles in allergic and parasitic diseases, can potently promote M2-like macrophage’s pro-resolution functions due to their high innate production of type 2 cytokines.

In this work in progress, we explore the roles of basophils in skin wound healing using mice models of specific basophil depletion or gene deletion, and reanalysis of published transcriptomic datasets. We show that basophils infiltrate skin wounds early during inflammation and express Interleukin 4 (IL-4) for at least three weeks. They inhibit the accumulation of pro-inflammatory monocytes/macrophages during the resolution phase in an IL-4 dependent manner and accelerate wound closure while favoring keratinocyte differentiation during re-epithelialization.In aged mice, basophils have a more activated and immature phenotype but unexpectedly show enhanced pro-resolution properties.

Thus, basophils display pro-resolution properties favoring the skin wound healing response in both adult and elder mice. Unraveling the molecular mechanisms controlling these properties may hold promise to restore optimal healing and resolution in the elderly.

Pour en apprendre davantage

CR CNRS au Centre de Recherche sur l’Inflammation à Paris, dans l’équipe de Nicolas Charles et Ulrich Blank “Basophiles, mastocytes et Immunopathologie”

Ingénieur.e d’Études en Analyses Chimiques H/F

National Cancer Institute - Unsplash

Ingénieur.e d'Études en Analyses Chimiques H/F

Ville : Toulouse, France

Corps : Ingénieur.e d'Études en Analyses Chimiques H/F

Remunération : 2213-2335 brut mensuel selon expérience

Type de contrat : CDD Technique/Administratif 23 mois à partir du 1er février 2023

Quote : Temps complet

Description du poste

Mission :

Nous sommes à la recherche d’un(e) ingénieur(e) d’étude spécialisé(e) en métabolomique basée sur la spectrométrie de masse pour caractériser le métabolisme de cellules stromales mésenchymateuses issues de tissu adipeux in vitro. Ce projet aura pour but de déterminer les réseaux métaboliques spécifiques des cellules au cours des différentes phases de production et de différentes conditions de culture afin d’identifier des déterminants métaboliques clés pour l’optimisation du procédé de production et l’orientation phénotypique des cellules. Ces études seront réalisées dans l’équipe METABOLINK de l’institut RESTORE situé sur le site Langlade de Toulouse, en collaboration avec l’équipe GOT-IT, et en lien avec la plateforme MetaToul-MetaboHUB (www.metatoul.fr).

Activités :

Activités principales :
– Participer à la collecte et au suivi des échantillons biologiques,
– Participer à la mise en place des protocoles pour l’extraction des métabolites,
– Réaliser des analyses par spectrométrie de masse à haute résolution (HRMS), en particulier sur un système LC-MS-Q-Exactive-plus et participer à la maintenance de cet instrument,
– Mettre au point les outils nécessaires à l’analyse des données générées,
– Mener l’analyse biostatistique et mettre en forme les résultats.

Activités associées :
– Travail en collaboration entre 2 équipes de l’Institut RESTORE (METABOLINK et GOT-IT) et en interaction avec les autres partenaires du projet, ainsi qu’avec la plateforme MetaToul-METABOHUB (www.metatoul.fr, analyses métaboliques),
– Gestion et organisation des moyens techniques dans le cadre de l’étude, incluant gestion des matériels et consommables, entretien et maintenance des équipements, formation des utilisateurs aux techniques développées, commandes, etc.,
– Rédaction de rapports d’expérience ou d’étude, de notes techniques, de protocoles de laboratoires, participation à la rédaction de publications,
– Communication (interne et externe) sur les données expérimentales,
– Participation au fonctionnement collectif de l’équipe et du laboratoire (gestion des stocks de consommables, participation au suivi des équipements, participation aux réunions d’équipe, taches collectives).

Contexte de travail

Compétences :

  • Connaissance scientifique dans le domaine de recherche : biochimie, chimie analytique,
  • Connaissances théoriques et pratiques en techniques analytiques séparatives, en particulier la chromatographie liquide à haute performance (HPLC) couplée à la spectrométrie de masse.
  • Expérience en métabolomique, de la préparation des échantillons à l’analyse des données. Des connaissances en fluxomique seraient un plus.
  • Capacité de réaliser des développements de protocoles analytiques en métabolomique non ciblée,
  • Notions en mathématiques, méthodes statistiques et programmation informatique (R ou Python),
  • Capacité d’organiser et de prioriser les tâches de travail et de fonctionner en tant que membre d’une équipe ; une expérience en gestion de projet serait un plus,
  • Connaissance de base en culture cellulaire serait un plus,
  • Travail en milieu confiné, protégé (connaissance des règles d’hygiène et de sécurité liées à la manipulation de produits chimiques, produits à risque biologique),
  • Communication, rédaction, transmission de savoir-faire technique,
  • ANGLAIS : compréhension orale : niveau I – Compréhension écrite : niveau II

Contraintes et risques :

La personne peut être amenée à travailler sur plusieurs sites : les sites RESTORE (Campus Oncopole et Campus Rangueil) et ceux de la plateforme MetaToul-MetaboHUB (Campus Rangueil), suivant les exigences des manipulations et des réunions.

Contexte de travail :

Ce poste s’inscrit dans le cadre du projet OPTI-STEM qui vise à démocratiser l’accès à la thérapie cellulaire en France et en Europe, dans le cadre de la stratégie d’accélération « Biothérapies et bioproduction de thérapies innovantes » financée par l’Etat via Bpifrance et par la région Occitanie. Le projet OPTI-STEM vise à optimiser la production de cellules stromales mésenchymateuses dérivées des tissus adipeux (ASC) afin d’en démocratiser l’accès et ainsi permettre la diversification des applications thérapeutiques de ce type de cellules et de leurs dérivés (exosomes, etc.).

Informations complémentaires

Date de prise de fonction 1er Février 2023 Durée 23 mois

Diplôme requis/ expériences appréciées :
• Niveau : Ingénieur
• Expérience souhaitée en laboratoire,
• Expérience souhaitée 1 à 4 ans

CONTACT

Postuler sur le portail du CNRS :

Assistant.e ingénieur.e Biochimie H/F

National Cancer Institute - Unsplash

Assistant.e ingénieur.e Bichimie H/F

Ville : Toulouse, France

Corps : Assistant.e ingénieur.e Biochimie H/F

Remunération : 2046-2182 brut mensuel selon expérience

Type de contrat : CDD Technique/Administratif 23 mois à partir du 1er février 2023

Quote : Temps complet

Description du poste

Mission :

Nous sommes à la recherche d’un(e) assistant(e) ingénieur spécialisé(e) en biochimie avec de préférence une expérience dans l’analyse du métabolisme de cellules en culture. Le projet OPTI-STEM a pour but d’identifier les besoins métaboliques spécifiques de cellules stromales mésenchymateuses issues de tissu adipeux et l’évolution de ces besoins au cours des différentes phases de production et de différentes conditions de culture, de façon à identifier les déterminants métaboliques clés pour l’optimisation du procédé de production et l’orientation phénotypique des cellules vers les propriétés d’intérêt thérapeutique. Ces études seront réalisées dans l’équipe METABOLINK de l’institut RESTORE  situé sur le site Langlade de Toulouse, en collaboration avec l’équipe GOT-IT et en lien avec la plateforme MetaToul-MetaboHUB (www.metatoul.fr).

Activités :

Activités principales :
– Gérer la collecte et le suivi des échantillons (métabolites intracellulaires et extracellulaires),
– Réaliser l’extraction des métabolites,
– Conduire, dans le cadre du programme expérimental, un ensemble de techniques pouvant inclure : respirométrie (Seahorse / Oroboros), enzymologie (dosages d’activités enzymatiques), dosages chromatographiques (HPLC ou autres) et Résonance Magnétique Nucléaire (RMN 1D 1H),
– Participer au développement de nouveaux tests ou protocoles,
– Mener l’analyse, le traitement statistique et la mise en forme des résultats,
– Présenter les données auprès des responsables du projet.

Activités associées :
– Travail en collaboration entre 2 équipes de l’Institut RESTORE (équipes METABOLINK et GOT-IT) et en interaction avec les autres partenaires du projet, ainsi qu’avec la plateforme MetaToul (www.metatoul.fr, analyses métabolomiques),
– Gestion et organisation des moyens techniques dans le cadre de l’étude, incluant gestion de commandes, formation des utilisateurs aux techniques développées,
– Rédaction de notes techniques, de protocoles de laboratoire,
– Participation au fonctionnement collectif de l’équipe et du laboratoire (gestion des stocks de consommables, participation au suivi des équipements, participation aux réunions d’équipe, taches collectives).

Contexte de travail

Compétences :

  • Connaissance scientifique dans le domaine de recherche : biochimie, métabolisme énergétique cellulaire,
  • Techniques liées à l’étude du métabolisme (extraction de métabolites, mesures de l’activité mitochondriale par respirométrie, dosages d’activités enzymatiques, dosages chromatographiques HPLC ou autres, RMN 1H 1D),
  • Un avantage serait d’être formé à la culture de cellules,
  • Travail en milieu confiné, protégé (connaissance des règles d’hygiène et de sécurité liées à la manipulation de produits chimiques, produits à risque biologique),
  • Notions de mathématiques, statistiques,
  • Utilisation d’outils informatiques (enregistrement / traitement de données type OFFICE, PRISM, R ou outils similaires, pilotage d’appareils), de logiciels de gestion,
  • Communication, rédaction, transmission de savoir-faire technique,
  • Anglais : B1

Contraintes et risques :

La personne peut être amenée à travailler sur plusieurs sites : les sites RESTORE (Campus Oncopole et Campus Rangueil) et ceux de la plateforme MetaToul-MetaboHUB (Campus Rangueil), suivant les exigences des expérimentations et des réunions.

Contexte de travail :

Ce poste s’inscrit dans le cadre du projet OPTI-STEM qui vise à démocratiser l’accès à la thérapie cellulaire en France et en Europe, dans le cadre de la stratégie d’accélération « Biothérapies et bioproduction de thérapies innovantes » financée par l’Etat via Bpifrance et par la région Occitanie. Le projet OPTI-STEM vise à optimiser la production de cellules stromales mésenchymateuses dérivées des tissus adipeux (ASC) afin d’en démocratiser l’accès et ainsi permettre la diversification des applications thérapeutiques de ce type de cellules et de leurs dérivés (exosomes, etc.).

 

Informations complémentaires

Date de prise de fonction 1er Février 2023 Durée 23 mois

Diplôme requis/ expériences appréciées :
• Niveau : BAC+3
• Expérience souhaitée en laboratoire,
• Expérience souhaitée 1 à 4 ans

CONTACT

Postuler sur le portail du CNRS :

RESTORE @ l’ASH22

Du 10 au 13 décembre : RESTORE à l'ASH22 à la Nouvelle-Orléans

Nicolas Espagnolle (CR EFS, Equipe FLAMES) et Mélanie Gadelorge (IE, EFS, Equipe FLAMES) ont représenté RESTORE lors du meeting annuel de l’ASH qui a eu lieu du 10 au 13 décembre à la Nouvelle-Orléans. Ils ont présenté lors d’une session poster leur travail, ayant fait l’objet d’un brevet, sur la modélisation tridimensionnelle d’une moelle osseuse humaine basée sur la technologie des organoïdes ainsi que sur l’utilisation de biomatériaux innovant perfusés en bioréacteur.  

Nicolas E. & Mélanie G. (de g.à d.)

Assistant.e ingénieur.e Biologie H/F

National Cancer Institute - Unsplash

Assistant.e ingénieur.e Biologie H/F

Ville : Toulouse, France

Corps : Assistant.e ingénieur.e Biologie H/F

Remunération : 2046-2182 brut mensuel selon expérience

Type de contrat : CDD Technique/Administratif 23 mois à partir du 2 janvier 2023

Quote : Temps complet

Description du poste

Mission :

Conduire et réaliser, dans le cadre d’études précliniques, un ensemble de techniques de laboratoire, en particulier d’histologie, d’immunohistochimie et d’imagerie microscopique sur des échantillons tissulaires pour leur caractérisation au sein du LabHPEC. Assurer des fonctions support en assurance qualité dans le cadre du référentiel BPL (RAQ).

Activités principales :

• Prélever et conditionner et identifier des échantillons tissulaire d’un projet d’étude
• Conduire, dans le cadre d’un projet d’étude, un ensemble de techniques de techniques de laboratoire, en particulier d’histologie conventionnelle et moléculaire.
• Réaliser la numérisation des lames en vue de l’annotation et des analyses sur les coupes tissulaires.
• Participer, dans le cadre d’un projet d’études, aux phases animales.
• Tenir un cahier de laboratoire, recueillir et mettre en forme les résultats pour les transmettre.
• Veiller à la sécurité et à l’intégrité des données
• Rechercher la documentation scientifique.
• Collaborer avec l’équipe des personnels techniques de laboratoire
• Suivre les évolutions techniques et le développement du domaine
• Gérer des bases de données et des banques d’échantillons biologiques et tissulaires des études
• Piloter la gestion des stocks et des commandes pour les programmes d’étude
• Planifier l’utilisation des équipements techniques et scientifiques spécifiques
• Gestion de la documentation qualité (procédures, instructions et formulaires).
• Pilotage des anomalies et des actions correctives
• Gestion du programme interne des audits avec le consultant qualité
• Appliquer et faire appliquer les procédures BPL liées aux activités du laboratoire

Contexte de travail

Compétences :

• Avoir des connaissances générales dans les différents domaines de la biologie et physiologie animale, de l’histologie.
• Connaître et maîtriser la mise en œuvre des techniques de laboratoire, en particulier d’histologie conventionnelle et moléculaire sur les échantillons tissulaires animaux.
• Connaître le principe et maîtriser l’utilisation et l’entretien des appareils spécialisés du domaine : automates, microscope.
• Connaître la problématique scientifique du laboratoire.
• Savoir utiliser l’outil informatique pour le traitement des données et le pilotage d’expériences.
• Savoir communiquer et interagir avec son environnement professionnel.
• Connaître l’anglais technique du domaine.
• Avoir des connaissances générales en assurance qualité,
• Maitriser les principes de la traçabilité et de l’intégrité des données
• Connaître et savoir mettre en œuvre la réglementations qualité (référentiel BPL).

Contraintes et risques :

• Déplacements entre les sites de l’institut RETORE : ENVT, site Oncopole et Faculté de dentaire ) et sur les diverses plateformes du réseau toulousains (Anexplo, Crefre, Genotoul…).
• Pic d’activité et adaptation éventuelle d’horaires (venue en WE) lors des phases expérimentales des études non cliniques règlementaires BPL (3 fois par an environ).

Contexte de travail :

L’équipe 4 (GOT-IT) s’intéresse à la régénération tissulaire chez le mammifère adulte après lésion ou dans le cadre du vieillissement dans le but de développer des stratégies de médecine régénérative. Le travail de recherche s’effectue sur plusieurs sites toulousains (RESTORE site Oncopole ; Faculté de dentaire ; Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse). Notre équipe est impliquée dans le développement des médicaments de thérapies innovantes (MTIs) et à ce titre est responsable de la plateforme contrôle qualité MTIs et du LabHPEC (laboratoire d’HistoPathologie Expérimentale et Comparée) au sein de l’infrastructure nationale ECellFrance (www.ecellfrance.fr)

Nous sommes à la recherche d’un(e) assistant(e) ingénieur en laboratoire, compétent(e) en technique histologique et imagerie microscopique pour (i) étudier la régénération tissulaire, la biologie des cellules stromales et l’efficacité/la toxicité des MTIs et (ii) pour assurer des fonctions support en assurance qualité pour la réalisation d’études précliniques d’histopathologie en condition BPL (études règlementaires), au sein du LabHPEC.

Informations complémentaires

Date de prise de fonction 2 Janvier 2023 Durée 23 mois

Diplôme requis/ expériences appréciées :
• Niveau : DUT, BTS technique de laboratoire ou licence
• Domaine de formation souhaité : Biologie animale, histologie, assurance qualité (référentiel BPL).
• Expérience souhaitée en laboratoire, notamment d’histologie
• Expérience souhaitée en assurance qualité, référentiel BPL
• Diplôme en expérimentation animale constitue un plus

CONTACT

Postuler sur le portail du CNRS :

Ingénieur.e de recherche BIOLOGIE H/F

National Cancer Institute - Unsplash

Ingénieur.e de recherche BIOLOGIE H/F

Ville : Toulouse, France

Corps : Ingénieur.e de recherche BIOLOGIE H/F

Remunération : 2583-2768 brut mensuel selon expérience

Type de contrat : CDD Technique/Administratif 23 mois à partir du 2 janvier 2023

Quote : Temps complet

Description du poste

Mission :

Mission de recherche et de gestion/organisation des projets d’études histopathologiques du LabHPEC. L’ingénieur adapte et met en œuvre des techniques spécialisées pour l’obtention, l’étude et la caractérisation d’échantillons tissulaires animaux issus des projets de recherche. Il assure le rôle directeur d’étude dans les études menées en conformité BPL pour les MTIs. Il participe activement au maintien de la conformité BPL en coordination avec le RAQ (Responsable Assurance Qualité).

Activités principales :

• Concevoir et conduire les projets de développement et de réalisation technologique : histochimie, immunohistochimie, hybridation in situ, analyse d’images microscopiques et quantifications sur lames virtuelles.
• Participer aux phases expérimentales, produire les résultats d’études, traiter les données, valider et interpréter les résultats et les observations en relation avec les objectifs de recherche sous la supervision d’un anatomo-pathologiste et des responsables des projets de recherche.
• Concevoir des développements technologiques mutualisés et innovants, en relation avec les projets des utilisateurs ou partenaires, et établir le cahier des charges
• Assurer et organiser la veille scientifique et technologique dans son domaine d’activité ; Effectuer la recherche et la synthèse bibliographiques pour répondre aux problèmes scientifiques et technologiques liés au développement des activités de recherche.
• Conseiller les utilisateurs et les partenaires sur les possibilités et limites des techniques disponibles, sur l’interprétation des données
• Participer à la gestion des moyens humains, techniques et financiers alloués à la plateforme
• Rédiger, diffuser et valoriser les résultats et réalisations technologiques sous forme de rapports, brevets, publications, présentations orales, enseignements…
• S’impliquer et participer aux réseaux professionnels d’échange de compétences
• Appliquer et faire appliquer les principes qualité des BPL dans les études non cliniques règlementaires et participer au maintien de la conformité BPL de la plateforme
• Rédiger les rapports de phase d’études histopathologiques BPL
• Participer à la rédaction de dossiers dans le cadre des demandes de financement et aux bilans d’activité de l’infrastructure ECellFrance·
• Participer à la négociation et à la réalisation de contrats de recherche, en liaison avec les équipes de recherche, depuis les phases expérimentales jusqu’aux résultats.
• Suivre les évolutions scientifiques et technologiques de son domaine et des disciplines voisines ; développer le potentiel technologique du laboratoire et intégrer les nouvelles technologies.
• Participer à l’encadrement d’étudiants de masters, de doctorat vétérinaire et de doctorants d’université

Contexte de travail

Compétences :

• Posséder des connaissances théoriques et pratiques approfondies en biologie et physiologie animale et en histologie.
• Maîtriser les différentes méthodes de l’histologie (histochimie, immunohistochimie, hybridation in situ), de l’analyse d’images microscopiques (morphométrie, quantifications) et avoir des connaissances générales en biologie moléculaire.
• Maitriser les techniques de gestion de projet, savoir hiérarchiser les tâches et organiser son activité en tenant compte des contraintes et des échéances.
• Connaître les principes et le fonctionnement des techniques et des appareils utilisés.
• Savoir utiliser l’informatique de traitement des données (statistiques, modélisation) et savoir interpréter les résultats obtenus.
• Connaître et mettre en pratique la réglementation de l’assurance qualité (référentiel BPL )
• Connaître les principes éthiques et les réglementations afférentes au protocole expérimental.
• Maîtriser les techniques de présentation écrites et orales, d’animation de réunions et savoir mettre en pratique les techniques de management.
• Connaître la problématique scientifique du laboratoire et les communautés scientifiques et technologiques du domaine.
• Maîtriser l’anglais scientifique et technique du domaine (niveau B1)
• Sens du relationnel, organisation, méthode et rigueur

Contraintes et risques :

Déplacements entre les sites de l’institut RETORE : ENVT, site Oncopole et Faculté de dentaire ) et sur les diverses plateformes du réseau toulousains (Anexplo, Crefre, Genotoul…).
• Pic d’activité et adaptation éventuelle d’horaires (venue en WE) lors des phases expérimentales des études non cliniques règlementaires BPL (3 fois par an environ).

Contexte de travail :

L’équipe 4 (GOT-IT) s’intéresse à la régénération tissulaire chez le mammifère adulte après lésion ou dans le cadre du vieillissement dans le but de développer des stratégies de médecine régénérative. Le travail de recherche s’effectue sur plusieurs sites toulousains (RESTORE site Oncopole ; Faculté de dentaire ; Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse). Notre équipe est impliquée dans le développement des médicaments de thérapies innovantes (MTIs) et à ce titre est responsable de la plateforme contrôle qualité MTIs et du LabHPEC (laboratoire d’HistoPathologie Expérimentale et Comparée) au sein de l’infrastructure nationale ECellFrance (www.ecellfrance.fr)

Informations complémentaires

Date de prise de fonction 2 Janvier 2023 Durée 23 mois

Diplôme requis/ expériences appréciées :
• Niveau : Doctorat, diplôme d’ingénieur, fonction de directeur d’étude (vétérinaire ou pharmacien)
• Domaine de formation souhaité : Biologie animale, histologie, analyse d’image, assurance qualité.
• Expérience souhaitée 1 à 4 années
• Expérience souhaitée en gestion de projet
• Expérience souhaitée en assurance qualité (référentiel BPL)
• Diplôme en expérimentation animale souhaité

CONTACT

Postuler sur le portail du CNRS :

17/11 : LE 13H DE ALAIN DOGLIO @ RESTORE

Etiopathology of gingival inflammation: towards a new paradigm based on virus - bacteria synergy

Periodontitis is one of the most common human inflammatory condition. This disease is responsible for tooth mobility and tooth loss, and it is also a significant risk factor for dozens of seemingly unrelated systemic illnesses. A polymicrobial dysbiosis model was proposed for periodontitis with colonization of subgingival teeth sites with different Gram-negative bacteria, identified as “keystone pathogens”.

So far, most studies have focused on bacterial populations, while less attention has been paid to the viral component. We notably investigated the pathogenic role of the Epstein-Barr virus in periodontitis showing that the virus can promote breakdown of innate barriers, pro-inflammatory signaling, and immune dysregulation and thus deeply worsening severity of the disease

Pour en apprendre davantage

Alain DOGLIO is the director of the MICORALIS laboratory (Université Côte d’Azur, Nice), a research team focused on oral microbiology, immunity and global health. He is also the head of the cell therapy facility of the CHU de Nice.

20/10 : LE 13H DE ARGYRIS PAPANTONIS @ RESTORE

Lessons for disease learned from cellular ageing: a 3D genome perspective

We wish to uncover the rules governing gene expression in response to developmental and extra-cellular cues. Genome architecture is thought to be a major determinant in this. What we strive to understand is how chromatin (re)folds to accommodate responses to such cues in 3D nuclear space and dynamically over time. In the end, we anticipate these rules to be general ones, which once deciphered will allow us to predict how a cell might respond upon signalling, in the context of disease, or during cellular ageing.

Pour en apprendre davantage

Argyris Papantonis studied biology at the University of Athens, Greece, where he also obtained his PhD in gene expression regulation. He did his postdoctoral work with Peter Cook at the University of Oxford, where he also served as a Lecturer for Biochemistry. In 2013, he was appointed as a Junior Group Leader at the University of Cologne, and in 2018 he was elected Professor of Translational Epigenetics at the University of Goettingen. Currently, he is also the Speaker of the SPP2202 German Priority Program for “3D genome organization in development and disease”.

13/10 : LE 13H DE EMILIE GREGORI @ RESTORE

Bénéfices & Applications de la technologie CyTOF pour la cytométrie et l’imagerie tissulaire

Avoir la possibilité de monter en puissance dans le nombre de paramètres à étudier simultanément en cytométrie et en imagerie tissulaire est un enjeu crucial pour vos recherches.
L’objection majeure à cette escalade est toutes les limites des technologies liées aux fluorochromes : compensation, déconvolution, autofluorescence, normalisation, etc… Imaginez que toutes ces contraintes soient enlevées.
Entrevoir des panels de 50 paramètres ou plus en cytométrie et 35 paramètres en imagerie tissulaire devient beaucoup plus facile. C’est la solution que Standard Biotools vous propose. Recentrez-vous sur vos questions biologiques nous nous occupons du reste.

Pour en apprendre davantage

Field Application Specialist
Standard Biotools