23/06 : LE 13H DE CARINE JOFFRE @ RESTORE

Autophagy, a major metabolic regulator involved in AML therapy resistance

Malgré l’efficacité des chimiothérapies et l’arrivée de thérapies ciblées, les rechutes restent fréquentes et le pronostic vital des patients atteints de Leucémies Aiguës Myéloïdes (LAM) faible. Il est maintenant admis que la résistance aux traitements des cellules LAM nécessite une adaptation de leur métabolisme. Nous émettons l’hypothèse que cette adaptation soit contrôlée par l’autophagie, un processus catabolique impliqué dans la régulation du métabolisme cellulaire ayant des effets ambivalents sur la biologie des cellules cancéreuses.

Comprendre son mode de régulation et les mécanismes via lesquels elle soutient la croissance des cellules leucémiques va donc aboutir à l’identification de nouvelles cibles dont la modulation, en association aux traitements conventionnels, devrait perturber le métabolisme des LAM et ainsi rétablir leur sensibilité aux traitements.

Pour en apprendre davantage

Dr Carine JOFFRE

Chercheuse au CRCT, Équipe METAML.

16/06 : LE 13H DE MAUDE LE GALL @ RESTORE

Gastric and intestinal adaptations in response to bariatric surgery and their contribution to glycemic improvement

The team gathers physiologists of the gastro-intestinal tract, basic scientists and clinicians (digestive surgeons, gastroenterologists and nutritionists) to develop basic and transitional researches to study gastrointestinal adaptations in response to obesity, surgical remodeling, and nutritional status (undernutrition / malnutrition). More specifically they deciphered mechanisms of gastrointestinal adaptations in response to weight-loss surgical therapies (bariatric surgeries) and massive intestinal resection, main cause of intestinal failure (short bowel syndrome).

The pharmacotherapy of obesity remains inconstant and today bariatric surgeries are the only effective treatments when obesity becomes morbid. While these surgeries are generally extremely beneficial especially on comorbidities as Type 2 Diabetes Mellitus, non-alcoholic fatty liver disease … they can also lead to severe malnutrition and fragility.

Combining experimental research in preclinical rat models with clinical studies, we identified differences in intestinal adaptation that contribute to improve glucose homeostasis after the 2 most popular bariatric surgeries: Roux-en-Y Gastric Bypass (RYGB) and Vertical Sleeve Gastrectomy (VSG).

We demonstrated how gastric and intestinal adaptations contribute to increase the secretion of Glucagon Like Peptide 1, GLP-1 an hormone that potentiates insulin secretion in response to hyperglycemia. In addition, we identified the stomach as a putative source of GLP-1. Finally, we revealed that RYGB increases intestinal glucose disposal whereas VSG delays glucose absorption; thwarting the intuitive idea that RYGB and VSG must share a common mechanism of action for similar efficiency on glycemic improvements.

Pour en apprendre davantage

Dr Maude LE GALL

Directrice de recherche au centre de recherche sur l’inflammation à Paris (UMR 1149 INSERM-Université Paris Diderot).

Co-directrice de l’équipe ” Plasticité des muqueuses gastro-intestinales dans les pathologies nutritionnelles et après chirurgie (PIMS)”

09/06 : LE 13H DE JULIE BATUT @ RESTORE

From olfactory organ formation using embryonic, mathematical and microfluidic models to a PhD student mentoring programme with CBI and Femmes & Sciences responses?

Julie Batut est biologiste, spécialiste de la neurogenèse ainsi que de l’identité et la forme des cellules au cours du développement embryonnaire. Chercheuse au CNRS, elle étudie la mise en place de l’épithélium olfactif chez l’embryon de poisson zèbre en utilisant de l’imagerie en temps réel et un modèle mathématique. Elle est également engagée au sein de l’association Femmes & Sciences où elle développe en autre le mentoring pour les doctorantes et récemment au sein des Chemins Buissonniers pour transmettre ses passions, la recherche et l’embryologie, au plus grand nombre.

Pour en apprendre davantage

Dr Julie BATUT

Chargée de recherche CNRS

Centre de Biologie Intégrative (CBI) – TOULOUSE

21/04 : LE 13H DE MARIE ADLANMERINI @ RESTORE

Hypothalamic REV-ERB nuclear receptors control diurnal leptin sensitivity and circadian period: implications for diet-induced obesity

Résumé de la présentation :

Circadian disruption, as occurs in shift work, is associated with metabolic diseases often attributed to a discordance between internal clocks and environmental timekeepers. REV-ERB nuclear receptors are key components of the molecular clock, but their specific role in hypothalamus was unknown. We explored the relationship between temporal and homeostatic control of energy balance by focusing on mice that lacked the genes encoding the clock repressor elements REV-ERBα and -β, specifically in the tuberal hypothalamus or in the suprachiasmatic nucleus (SCN) master clock. Both mice lacking circadian nuclear receptors REV-ERBα and -β in the tuberal hypothalamus (HDKO mice) or in the SCN (SCN-DKO) gained excessive weight on an obesogenic high-fat diet when housed under a 24-hour light:dark period. However, integrative transcriptomic and cistromic analyses as well as mouse phenotyping revealed different mechanisms. In tuberal hypothalamus, REV-ERBs are necessary for maintaining circadian leptin responsiveness and metabolic homeostasis. In the SNC master clock, REV-ERBs are not required for rhythmicity but determine the free-running period length. Metabolic disturbances, observed when SCN-DKO mice were housed under a 24-hour light:dark period, were corrected by matching environmental lighting to their shortened endogenous 21-hour clock period. Altogether, these results lay the foundation to explore how transcriptional changes may link energy-sensing cell types with day/night rhythms and support the concept that dissonance between environmental conditions and endogenous time periods causes metabolic disruption.

Pour en apprendre davantage

Dr Marine ADLANMERINI

Chargée de recherche INSERM

I2MC (INSERM U1297), Equipe 9, TOULOUSE

17/03 : LE 13H DU PLATEAU CYTOMÉTRIE @ RESTORE

Présentation du nouvel analyseur / trieur de cellules spectral Aurora CS Cytek.

Grâce à l’obtention d’un financement européen REACT-EU , le plateau de Cytométrie –TRI Genotoul de l’I2MC accueille depuis fin décembre 2021 un nouvel analyseur / trieur de cellules spectral Aurora CS Cytek.


Ce nouvel équipement ouvert à la communauté toulousaine, combine les capacités d’analyses multiparamétriques de la cytométrie conventionnelle en s’affranchissant de l’obligation de compensations et en permettant un phénotypage approfondi des populations cellulaires au sein des organes d’intérêt grâce à un photomultiplicateur 54 canaux séquentiels.

De plus, la mesure de l’auto-fluorescence permet d’obtenir avec son algorithme de déconvolution, une signature spectrale unique pour chaque type cellulaire, qui pourrait être le reflet de son état (métabolique, inflammatoire, cycle cellulaire) sans marquage additionnel.

24/02 : LE 13H D’EMILIANO RICCI @ RESTORE

Quantitative mass spectrometry of affinity purified ribosomes uncovers ribosome interactome specialization during viral infection

Emiliano Ricci est lauréat d’une ERC STARTING GRANT « RIBOINFLAM » sur l’Évaluation du rôle des ribosomes et de la traduction de l’ARNm dans la formation de la réponse inflammatoire.

Résumé de sa présentation :

Viruses are obligate intracellular parasites that rely on the host cell for their replication. While some viruses can encode proteins involved in the replication of their own genetic material, all known viruses depend exclusively on the host translation machinery for the synthesis of viral proteins. Translational control is thus a key stage of host-virus interactions, being regulated by the cell to restrict virus replication, and hijacked by many viruses to maximize their protein output.
Ribosomes are at the heart of the translation process and could therefore represent an important target for viruses to take control over host protein synthesis machinery. To test this hypothesis, we decided to study the potential changes in ribosome composition that might take place during the course of infection. To this aim, we introduced tandem-affinity tags to endogenous loci coding for ribosomal proteins and optimized a purification protocol that allowed to characterize the complete proteome of ribosomes in a quantitative manner. Applying this approach to cells infected with Sindbis virus (a positive-strand RNA virus from the alphavirus genus) and herpes simplex virus 1 (a double-strand DNA virus), we have been able to identify significant changes in ribosome composition taking place during viral replication. Our results expand the list of ribosome-interacting proteins and uncover new factors involved in virus replication.

Pour en apprendre davantage

Dr Emiliano RICCI

Chargé de recherche CNRS

Directeur de l’Equipe Bases Moléculaires de l’inflammation “

Laboratoire de biologie et modélisation de la cellule (LBMC)

ENS Lyon

 

Le LabHPEC fait peau neuve

Sécurisation des opérateurs et des données – le LabHPEC fait peau neuve

Le LabHPEC (Laboratoire d’HistoPathologie Expérimentale et Comparée) de l’ENVT fait peau neuve avec la sécurisation de ses installations face au risque chimique, l’amélioration des conditions de travail et l’optimisation de son système de traçabilité.  

Le LabHPEC est le premier laboratoire académique français en anatomie pathologique reconnu conforme aux BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoire) par l’Agence Française de Sécurité des Médicaments (ANSM).

Positionné sur le campus de l’ENVT au sein de l’institut de recherche RESTORE du pôle Biosanté Toulousain et de l’infrastructure nationale ECellFrance de médecine régénérative et thérapie cellulaire, c’est un acteur académique français majeur dans la conduite des phases non-cliniques réglementaires BPL pour le développement de médicaments humains de thérapies innovantes (MTI).

Dans ce contexte de développement de ses activités et pour offrir un service toujours plus professionnel à ses clients, le projet réalisé avait pour objectif d’aboutir à :

  • Un cadre sécurisé face aux risques chimiques d’exposition des opérateurs, lié à la nature de la technique histologique, par l’installation d’un système de ventilation et d’extraction d’air spécifique et conforme à la règlementation pour l’ensemble du processus technique ;
  • Une meilleure ergonomie de travail sur l’ensemble des postes d’activité grâce à un mobilier spécialisé haut de gamme ;
  • Un investissement dans des matériels de traçabilité des échantillons analysés (graveuses de blocs et de lames) et dans la personnalisation d’un logiciel de management de l’activité de laboratoire.

Cet ambitieux projet a pu être mis en œuvre grâce à un financement de la région Occitanie et du FEDER (Fond Européen), obtenu au titre des « Plateforme Régionale de Recherche et d’Innovation » en partenariat avec le laboratoire STROMALab (Unité de Recherche CNRS ERL5311, EFS, ENVT, Inserm U1031, UPS) et la société CellEasy, dans le contexte de leur participation à la filière de médecine régénérative toulousaine. Cet investissement permet au LabHPEC de conforter sa position de plateforme de référence pour la réalisation d’études histopathologiques réglementaires non cliniques pour les médicaments humains, et plus particulièrement pour les médicaments de thérapie innovante (MTI).

L’ensemble des éléments acquis seront mis à disposition pour la réalisation des missions de l’ENVT dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et de la prestation diagnostique d’histopathologie.

Aller plus loin

Télécharger le communiqué :

Contact Presse : Virginie FERNANDEZ

14/04 : LE 13H DE NADINE LAGUETTE @ RESTORE

STING orchestrates the crosstalk between polyunsaturated fatty acids metabolism and inflammatory

Nadine Laguette a été distinguée de la médaille de bronze du CNRS en 2021 et a été lauréate d’une ERC STARTING GRANT. Son équipe étudie les mécanismes moléculaires qui régulent l’inflammation chronique et ses conséquences physiopathologiques. Ses travaux visent à identifier la nature, la biogénèse et la régulation des acides nucléiques pathologiques. Ces travaux ont une importance cruciale pour la compréhension des réponses anti-virales, anti-tumorales et de façon plus générale pour les pathologies présentant une inflammation chronique.

 

Résumé de sa présentation :

Concerted alteration of immune and metabolic homeostasis underlies several inflammation-related pathologies, ranging from metabolic syndrome to infectious diseases. Here, we explored the coordination of nucleic acid-dependent inflammatory responses and metabolic homeostasis. We reveal that the Stimulator of Interferon Genes (STING) protein regulates metabolic homeostasis through inhibition of the Fatty acid desaturase 2 (FADS2), a rate-limiting enzyme in polyunsaturated fatty acids (PUFAs) desaturation. STING ablation and agonist-mediated degradation increased FADS2 activity and led to accumulation of PUFAs that drive thermogenesis. STING agonists directly activated FADS2, promoting metabolic alterations. PUFAs in-turn inhibited STING, thereby regulating antiviral responses and contributing to resolve STING-associated inflammation. Thus, we have unveiled a negative regulatory feedback loop between STING and FADS2 that fine-tunes inflammatory responses. Our results highlight the role of metabolic alterations in human pathologies associated with aberrant STING activation and STING targeting therapies. Such implications will be discussed, notably for chronic inflammatory pathologies where STING activation has been involved.

Pour en apprendre davantage

Dr Nadine LAGUETTE

Chargée de recherche CNRS à Montpellier

Directrice de l’Equipe ” Bases Moléculaires de l’inflammation “

Institut de Génétique Humaine (IGH) – Montpellier

Une nouvelle publication sur le brevet TLR4 (FR 1663344)

Publication d’article : Toll-like receptor 4 selective inhibition in medullar microenvironment alters multiple myeloma cell growth

Toll-like receptor 4 selective inhibition in medullar microenvironment alters multiple myeloma cell growth.
DOI: 10.1182/bloodadvances.2020003704

Lea Lemaitre, Malik Hamaidia, Jean-Gerard Descamps, Laura Do Souto Ferreira, Marie Joubert, Melanie Gadelorge, Hervé Avet-Loiseau, Arthur Justo, Nicolas Reina, Frederic Deschaseaux, Ludovic Martinet, Philippe Bourin, Jill Corre, Nicolas Espagnolle.

Résumé

Publication d’un nouvel article consolidant le brevet FR1663344 sur le TLR4 dans le Myélome Multiple, dans “Blood Advances”, revue scientifique dédiée à l’immunohématologie et aux maladies hématopoïétiques. Ce brevet soumis par l’EFS en 2016 met en lumière le fait de cibler le microenvironnement de la moelle osseuse de patients atteints de Myélome Multiple (maladie incurable caractérisée par l’envahissement de plasmocytes cancéreux au niveau de la moelle osseuse) via la molécule TLR4. En bloquant cette molécule, d’une part chez l’humain, les cellules cancéreuses prolifèrent moins et sont plus sensibles aux traitements de chimiothérapies conventionnels. D’autre part, in vivo dans un modèle murin de MM, l’antagoniste de TLR4 freine la maladie. Ainsi en altérant le microenvironnement médullaire, il est possible d’impacter l’évolution de cette maladie hématopoïétique.

Cette nouvelle publication vient valoriser le travail initié par Philippe Bourin et Nicolas Espagnolle (EFS Toulouse) il y a 10 ans. Elle permet également de consolider le brevet pour aider au transfert de technologie avec l’industrie. L’objectif de cette démarche étant de trouver un partenaire industriel qui souhaiterait investir dans le projet pour initier les phases précliniques et cliniques qui permettront in fine d’intégrer cette approche au parcours de soin des patients.

De G à D : Nicolas ESPAGNOLLE, Jean-Gérard DESCAMPS

Aller plus loin

Article complet pré-publication :

Contact : Nicolas ESPAGNOLLE

25/11 : LE 13H DE LAURENT ALRIC @ RESTORE

Interactions entre malades, services cliniques et laboratoires de recherche

Les interactions entre les malades, les services cliniques du CHU et les laboratoires de recherche sont nécessaires.

Elles peuvent passer par la mise à disposition d’échantillons issus de malades ou des innovations thérapeutiques.

Il sera donné des exemples comme la constitution d’une bio banque, la genèse d’un protocole de traitement par thérapie cellulaire régénérative et les perspectives de la transplantation de microbiote fécal.

Pour en apprendre davantage

Pr Laurent ALRIC

Chef de service, PU-PH,

Médecine interne et immunologie clinique

RESTORE équipe 2 “Flames”