09/06 : LE 13H DE JULIE BATUT @ RESTORE

From olfactory organ formation using embryonic, mathematical and microfluidic models to a PhD student mentoring programme with CBI and Femmes & Sciences responses?

Julie Batut est biologiste, spécialiste de la neurogenèse ainsi que de l’identité et la forme des cellules au cours du développement embryonnaire. Chercheuse au CNRS, elle étudie la mise en place de l’épithélium olfactif chez l’embryon de poisson zèbre en utilisant de l’imagerie en temps réel et un modèle mathématique. Elle est également engagée au sein de l’association Femmes & Sciences où elle développe en autre le mentoring pour les doctorantes et récemment au sein des Chemins Buissonniers pour transmettre ses passions, la recherche et l’embryologie, au plus grand nombre.

Pour en apprendre davantage

Dr Julie BATUT

Chargée de recherche CNRS

Centre de Biologie Intégrative (CBI) – TOULOUSE

21/04 : LE 13H DE MARIE ADLANMERINI @ RESTORE

Hypothalamic REV-ERB nuclear receptors control diurnal leptin sensitivity and circadian period: implications for diet-induced obesity

Résumé de la présentation :

Circadian disruption, as occurs in shift work, is associated with metabolic diseases often attributed to a discordance between internal clocks and environmental timekeepers. REV-ERB nuclear receptors are key components of the molecular clock, but their specific role in hypothalamus was unknown. We explored the relationship between temporal and homeostatic control of energy balance by focusing on mice that lacked the genes encoding the clock repressor elements REV-ERBα and -β, specifically in the tuberal hypothalamus or in the suprachiasmatic nucleus (SCN) master clock. Both mice lacking circadian nuclear receptors REV-ERBα and -β in the tuberal hypothalamus (HDKO mice) or in the SCN (SCN-DKO) gained excessive weight on an obesogenic high-fat diet when housed under a 24-hour light:dark period. However, integrative transcriptomic and cistromic analyses as well as mouse phenotyping revealed different mechanisms. In tuberal hypothalamus, REV-ERBs are necessary for maintaining circadian leptin responsiveness and metabolic homeostasis. In the SNC master clock, REV-ERBs are not required for rhythmicity but determine the free-running period length. Metabolic disturbances, observed when SCN-DKO mice were housed under a 24-hour light:dark period, were corrected by matching environmental lighting to their shortened endogenous 21-hour clock period. Altogether, these results lay the foundation to explore how transcriptional changes may link energy-sensing cell types with day/night rhythms and support the concept that dissonance between environmental conditions and endogenous time periods causes metabolic disruption.

Pour en apprendre davantage

Dr Marine ADLANMERINI

Chargée de recherche INSERM

I2MC (INSERM U1297), Equipe 9, TOULOUSE

17/03 : LE 13H DU PLATEAU CYTOMÉTRIE @ RESTORE

Présentation du nouvel analyseur / trieur de cellules spectral Aurora CS Cytek.

Grâce à l’obtention d’un financement européen REACT-EU , le plateau de Cytométrie –TRI Genotoul de l’I2MC accueille depuis fin décembre 2021 un nouvel analyseur / trieur de cellules spectral Aurora CS Cytek.


Ce nouvel équipement ouvert à la communauté toulousaine, combine les capacités d’analyses multiparamétriques de la cytométrie conventionnelle en s’affranchissant de l’obligation de compensations et en permettant un phénotypage approfondi des populations cellulaires au sein des organes d’intérêt grâce à un photomultiplicateur 54 canaux séquentiels.

De plus, la mesure de l’auto-fluorescence permet d’obtenir avec son algorithme de déconvolution, une signature spectrale unique pour chaque type cellulaire, qui pourrait être le reflet de son état (métabolique, inflammatoire, cycle cellulaire) sans marquage additionnel.

24/02 : LE 13H D’EMILIANO RICCI @ RESTORE

Quantitative mass spectrometry of affinity purified ribosomes uncovers ribosome interactome specialization during viral infection

Emiliano Ricci est lauréat d’une ERC STARTING GRANT « RIBOINFLAM » sur l’Évaluation du rôle des ribosomes et de la traduction de l’ARNm dans la formation de la réponse inflammatoire.

Résumé de sa présentation :

Viruses are obligate intracellular parasites that rely on the host cell for their replication. While some viruses can encode proteins involved in the replication of their own genetic material, all known viruses depend exclusively on the host translation machinery for the synthesis of viral proteins. Translational control is thus a key stage of host-virus interactions, being regulated by the cell to restrict virus replication, and hijacked by many viruses to maximize their protein output.
Ribosomes are at the heart of the translation process and could therefore represent an important target for viruses to take control over host protein synthesis machinery. To test this hypothesis, we decided to study the potential changes in ribosome composition that might take place during the course of infection. To this aim, we introduced tandem-affinity tags to endogenous loci coding for ribosomal proteins and optimized a purification protocol that allowed to characterize the complete proteome of ribosomes in a quantitative manner. Applying this approach to cells infected with Sindbis virus (a positive-strand RNA virus from the alphavirus genus) and herpes simplex virus 1 (a double-strand DNA virus), we have been able to identify significant changes in ribosome composition taking place during viral replication. Our results expand the list of ribosome-interacting proteins and uncover new factors involved in virus replication.

Pour en apprendre davantage

Dr Emiliano RICCI

Chargé de recherche CNRS

Directeur de l’Equipe Bases Moléculaires de l’inflammation “

Laboratoire de biologie et modélisation de la cellule (LBMC)

ENS Lyon

 

14/04 : LE 13H DE NADINE LAGUETTE @ RESTORE

STING orchestrates the crosstalk between polyunsaturated fatty acids metabolism and inflammatory

Nadine Laguette a été distinguée de la médaille de bronze du CNRS en 2021 et a été lauréate d’une ERC STARTING GRANT. Son équipe étudie les mécanismes moléculaires qui régulent l’inflammation chronique et ses conséquences physiopathologiques. Ses travaux visent à identifier la nature, la biogénèse et la régulation des acides nucléiques pathologiques. Ces travaux ont une importance cruciale pour la compréhension des réponses anti-virales, anti-tumorales et de façon plus générale pour les pathologies présentant une inflammation chronique.

 

Résumé de sa présentation :

Concerted alteration of immune and metabolic homeostasis underlies several inflammation-related pathologies, ranging from metabolic syndrome to infectious diseases. Here, we explored the coordination of nucleic acid-dependent inflammatory responses and metabolic homeostasis. We reveal that the Stimulator of Interferon Genes (STING) protein regulates metabolic homeostasis through inhibition of the Fatty acid desaturase 2 (FADS2), a rate-limiting enzyme in polyunsaturated fatty acids (PUFAs) desaturation. STING ablation and agonist-mediated degradation increased FADS2 activity and led to accumulation of PUFAs that drive thermogenesis. STING agonists directly activated FADS2, promoting metabolic alterations. PUFAs in-turn inhibited STING, thereby regulating antiviral responses and contributing to resolve STING-associated inflammation. Thus, we have unveiled a negative regulatory feedback loop between STING and FADS2 that fine-tunes inflammatory responses. Our results highlight the role of metabolic alterations in human pathologies associated with aberrant STING activation and STING targeting therapies. Such implications will be discussed, notably for chronic inflammatory pathologies where STING activation has been involved.

Pour en apprendre davantage

Dr Nadine LAGUETTE

Chargée de recherche CNRS à Montpellier

Directrice de l’Equipe ” Bases Moléculaires de l’inflammation “

Institut de Génétique Humaine (IGH) – Montpellier

25/11 : LE 13H DE LAURENT ALRIC @ RESTORE

Interactions entre malades, services cliniques et laboratoires de recherche

Les interactions entre les malades, les services cliniques du CHU et les laboratoires de recherche sont nécessaires.

Elles peuvent passer par la mise à disposition d’échantillons issus de malades ou des innovations thérapeutiques.

Il sera donné des exemples comme la constitution d’une bio banque, la genèse d’un protocole de traitement par thérapie cellulaire régénérative et les perspectives de la transplantation de microbiote fécal.

Pour en apprendre davantage

Pr Laurent ALRIC

Chef de service, PU-PH,

Médecine interne et immunologie clinique

RESTORE équipe 2 “Flames”

Séminaire CARe à RESTORE

Les étudiants CARe de l’institut RESTORE organisent un séminaire sur le thème de la régénération et de la sénescence :

Regeneration and Senescence: From biological mechanisms to numerical tools

7 décembre 2021

Amphithéâtre IUCT, Oncopole (Toulouse)

Nous aurons l’honneur de recevoir des chercheurs internationaux prestigieux tels que Judith Campisi, César A Hidalgo, Boris Hinz et Matthias Lütolf.

En espérant vous voir nombreux,

Les étudiants CARe de l’institut RESTORE

Réservations

Réserver une place sur le site de Yurplan

23/09 : LE 13H DE SOPHIE LE GONIDEC @ RESTORE

Présentation de l'activité et des expertises du service Phénotypage du CREFRE

Au sein du Centre régional d’exploration fonctionnelle et de ressources expérimentales (CREFRE), le service Phénotypage propose un ensemble de prestations pour l’exploration fonctionnelle des modèles murins. Notre équipe accompagne la recherche toulousaine et nationale depuis 15 ans. Selon le besoin de chaque équipe et de chaque projet, le type de prestation va de la simple location de matériel jusqu’à la prise en charge complète d’une étude.

 « Quel est l’effet d’un traitement sur la pression sanguine périphérique ? L’ECG ? La composition corporelle ? Mes souris KO ont elles une dépense énergétiques supérieure/inférieure aux souris contrôles ? Leur fonction musculaire est-elle altérée/améliorée ? Mon modèle présente-t-il un défaut d’absorption intestinale ? Une dysfonction rénale ou cardiaque ? Mon traitement améliore-t-il les paramètres sanguins qui m’intéressent ? … »

Nous développons notre activité pour vous aider à répondre à vos questions scientifiques. Cette présentation est l’occasion de faire le point sur les équipements de pointe et les expertises que nous mettons à votre disposition et, pour l’avenir, ce que vous aimeriez y ajouter.

Pour en apprendre davantage

Sophie LE GONIDEC

Ingénieure d’étude UPS

Responsable du Service Phénotypage CREFRE-Anexplo

09/09 : LE 13H DE ELSA SUBERBIELLE @ RESTORE

Neuronal DNA double-strand breaks response and repair: novel regulators of cognitive processes; a central role in aging and neuroinflammatory diseases ?

In Alzheimer’s disease (AD), cognitive decline largely precedes neuronal degeneration. Epigenetic processes have emerged as major mechanisms underlying memory. Alterations of the epigenome affect neuronal function, which may, in turn, progressively lead to neurodegeneration. DNA double-strand breaks (DSBs) – the most severe form of DNA damage – are complex epigenetic events, which have recently been shown as part of physiological neuronal activity. In mice overexpressing human amyloid precursor protein (hAPP, line J20), which simulate key aspects of AD, elevated DSBs levels are caused by Amyloid beta (Ab)-induced abnormal neuronal activity.

The mechanisms of generation or repair of activity-dependent DSBs that may be altered by Ab remain unknown, and the pathological contribution of persistent DSBs to cognitive decline, largely unexplored. We showed that AD patients and hAPPJ20 mice had decreased levels of repair factor BRCA1 in their brain. Experimental decrease of BRCA1 expression in the dentate gyrus by RNA interference showed that BRCA1 was essential for the repair of activity-induced DSBs, and that defective DNA repair and persistence of DSBs contribute to cognitive impairment. It did not promote neuronal apoptosis, confirming a new role for DSBs response in the regulation of neuronal function involved in cognitive processes.

Inflammaging, a low-grade inflammation increasing with age is a state that is associated with cognitive decline in normal and pathological aging. Yet, the mechanisms underlying this relationship are unclear, certainly because it is conditioned by multiple factors. Notably, chronic inflammation and persistent brain infections are thought to contribute to these processes. Our ongoing research efforts focus on understanding the interplay of inflammation, infection and the alteration of the DSB response and their contribution to cognitive decline.

Pour en apprendre davantage

Elsa SUBERBIELLE

Chercheuse CNRS

INFINITY, U1291, Inserm, Université Paul Sabatier -Toulouse III, Equipe Pathogénèse des infections virales du système nerveux central adulte et en développement

 

08/07 : LE 13H DE LAURE VERRET @ RESTORE

Des neurones immatures dans un cerveau Alzheimer.

Dans le cerveau, certains neurones inhibiteurs, en particulier ceux à décharge rapide et exprimant la protéine parvalbumine (PV), jouent un rôle crucial dans l’organisation de l’activité cérébrale. Dans le cerveau juvénile, la maturation des neurones PV est dépendante de l’expérience vécue par les individus, et sont soumis à une période critique de plasticité. Une fois matures, ces neurones sont entourés d’une matrice extracellulaire specifique, les perineuronal nets (PNN), dont la fonction serait de conserver les réseaux neuronaux construits par l’expérience en maintenant la présence des synapses alors formées sur les neurones PV.

Au cours de cette présentation, je vous présenterai nos études récentes montrant que la présence des PNN est réduite dans l’hippocampe – structure cérébrale nécessaire à la formation de nouveaux souvenirs – de souris modèles de la maladie d’Alzheimer (MA).

En outre, la destruction des PNN hippocampiques chez les souris sauvages induit des déficits de mémoire similaires à ceux observés dans la MA, et provoquer la maturation des neurones PV des souris MA, comportementalement ou pharmacologiquement, permet de restaurer les fonctions mnésiques des souris. Ceci suggère que la présence de neurones PV immatures dans le cerveau des souris MA a une influence néfaste sur la récupération de la mémoire et peut-être même sur la formation de nouveaux souvenirs, et que les manipulations qui favorisent la maturation des neurones PV dans un cerveau atteint de la MA peuvent être bénéfiques.

Pour en apprendre davantage

Laure VERRET

Maître de Conférences

Centre de Recherches sur la Cognition Animale